C’est au Soi de type 8 qu’il incombe de guérir la fracture intérieure qui fait du Soi un Soi étranger à lui-même. Sur sa gauche est le soin, à droite l’accomplissement, en face l’identité. Mais l’ennéatype 9 n’aspire qu’à retrouver un état fusionnel qu’il n’a jamais connu. Dans cette fuite en arrière vers l’avant sa naissance, il perd toute connaissance, ne peut plus recevoir et encore moins donner. Désormais incapable de dispenser le soin, il sombre dans l’oubli, s’enfonce dans la torpeur d’une vie léthargique qui ne représente plus que l’immobilité d’un Soi qui se refuse à toute mise en question.

D'un Soi qui ne veut pas, d'un Soi qui ne peut pas se concevoir au monde sans en être le centre mais qui n’accepte pas ce fardeau trop pesant. Le type 7 est piégé par cette volonté d’attribuer à d’autres la part qui lui revient dans ce qui lui advient, tout en gardant sa place au cœur de l’univers. Cette contradiction lui ferme le chemin qui pourrait le mener à la transformation en lui interdisant toute réelle avancée.

Si le Soi tourne en rond, c’est avec le type 4 qu’il peut s’imaginer être sur la bonne Voie. Ce type 4 qui se cherche sans jamais se trouver puisqu'il croit que devant est ce qu’il a perdu et laissé derrière lui. Pour celui qui incarne l’illusion d’être Soi en n’étant qu’un espoir, sans cesse renaissant puisque toujours déçu, la quête d’identité est une fuite en avant qui ne peut qu’aggraver le profond désarroi dans lequel il survit.

Le Soi n’aime rien tant que revenir au même, mais sous cette complaisance dans la répétition sommeille le désir de sortir de lui-même pour faire un pas vers l’Autre. Même s’il veut se convaincre qu’en tournant sur lui-même il progresse quand même, il sait très bien qu'il doit se risquer au dehors et quitter le confort de sa vie habituelle.

La fermeture sur soi ouvre une façon d’être où rien n’a de début, de fin ni de contours clairement définis, où la seule certitude est une séparation entre Soi et non-Soi. Dans ce monde fermé qui gomme toute différence le Soi se vit, ressent, raisonne à la limite, entraîné dans une ronde dont il ne peut savoir quand elle a débuté ni quand elle s’achèvera. La plus belle illusion est de croire en ce double né d’une déchirure de l’univers du Soi. Ce coupable idéal qui se voit accuser des fautes qui se commettent depuis la nuit des temps est une création du Soi qui se dérobe, une occasion facile de faire porter à d’autres une responsabilité dont il veut se défaire.

Le non-Soi n’est pas l’Autre. L’Autre se définit en tant que différent et non complémentaire, opposé ou contraire. Il se situe ailleurs, dans un monde grand ouvert débordant l’univers où les deux camps ennemis que sont Soi et non-Soi se partagent une terre dont chacun se dispute la propriété. L’Autre est celui qui peut nouer une relation où demeure identique ce qui est Autrement, où demeure inchangé tout ce qui fait du Soi un Autre pour le Soi. Seul un abord direct, sans médiation aucune, parvient à préserver ceux qu’il met en contact, à tirer hors de lui le Soi qui tourne en rond dans son piège infernal, un piège dont le moteur est la méconnaissance de son fonctionnement.

On peut lire autrement les mythes d’origine, y voir une mise en garde, une façon de dire que l’enfer n’est rien d’autre que cette manière de vivre bâtie sur l’illusion d’une scission intérieure qui entraîne le Soi dans une lutte sans fin, qui le pousse à faire sien tout ce qui n’est pas Soi. Sortir de cet enfer exige d’éveiller le désir endormi de nouer avec l’Autre une relation nouvelle qui ne reposerait pas sur l’appropriation. L’état paradisiaque que nous convoitons tant et que nous supposons avoir été le nôtre n’est en réalité qu’une image illustrant la fin de l’imposture dont nous sommes à la fois l’auteur et la victime et qui veut nous faire croire que le non-Soi est l’Autre.

Slider
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible

La condamnation

La rancune

Corriger

L'asservissement

L'impuissance

Manipuler

La prise

Le désespoir

Faire

La perte

L'angoisse

Chercher

La séparation

L'appauvrissement

Acquérir

La perdition

Le danger

Construire

La répression

La frustration

Fuir

L'attaque

L'injustice

Venger

La mort

Le vide

Céder

La loi

Le respect

Voir

La symbiose

L'empathie

Aider

L'accueil

La fierté

Accepter

La quête

La paix

Créer

Le lien

Le partage

Savoir

Le don

La confiance

Croire

La connaissance

Le bonheur

Rêver

La force

La différence

Faire justice

Le Soi

La conscience

Être

Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible

La condamnation

La rancune

Corriger

L'asservissement

L'impuissance

Manipuler

La prise

Le désespoir

Faire

La perte

L'angoisse

Chercher

La séparation

L'appauvrissement

Acquérir

La perdition

Le danger

Construire

La répression

La frustration

Fuir

L'attaque

L'injustice

Venger

La mort

Le vide

Céder

La loi

Le respect

Voir

La symbiose

L'empathie

Aider

L'accueil

La fierté

Accepter

La quête

La paix

Créer

Le lien

Le partage

Savoir

Le don

La confiance

Croire

La connaissance

Le bonheur

Rêver

La force

La différence

Faire justice

Le Soi

La conscience

Être

Slider